Mme Ndèye Tické NDIAYE DIOP – Ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications

 

Chers partenaires,

Depuis l’apparition de l’épidémie à COVID 19, le Président de la République a tout de suite mesuré les conséquences désastreuses de ce virus et a adopté des mesures fortes visant à protéger les citoyens et à limiter la propagation de la maladie au Sénégal.

Aussi, soucieux des effets de la crise sur l’économie nationale, le Chef de l’Etat a pris des mesures économiques pour atténuer l’impact, notamment la création d’un Fonds de riposte et de solidarité contre les effets du COVID19, FORCE-COVID 19.

Par ailleurs, une enveloppe de 69 milliards  a été mise à disposition pour accompagner les ménages vulnérables en denrées alimentaires.

A cela s’est ajoutée la loi n° 2020-13 habilitant le Président de la République à prendre, par ordonnances, des mesures relevant du domaine de la loi pour faire face à la pandémie COVID19 et autorisant la prorogation de I ‘état d’urgence.

Aujourd’hui, c’est toute la République qui est en guerre collective derrière le Chef de l’Etat contre un ennemi invisible et dangereux, le COVID-19.

Dans ce contexte, le Numérique,  principal levier de croissance de l’économie nationale et troisième initiative présidentielle du programme quinquennal 5-3-5, joue un rôle déterminant dans la gestion de cette crise.

A ce titre, mon Département et le secteur privé sous la houlette de l’Organisation des Professionnels des TIC (OPTIC) mais aussi d’autres acteurs non moins importants ont mobilisé des moyens humains, matériels et financiers considérables, destinés à soutenir l’Etat et les sénégalais dans ce contexte de crise mondiale.

Je salue l’initiative Riposte Digitale contre le COVID-19, dénommée DAAN COVID, lancée par le secteur privé qui a su, en un temps record, fédérer des acteurs de différentes sensibilités pour répondre aux attentes du Ministère de la Santé et de l’Action sociale.

J’invite, OPTIC, les opérateurs de télécommunications (Sonatel, Free, Expresso, l’opérateur de Service universel des télécommunications/Hayo), l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE) et tous les autres acteurs, (Fournisseurs d’accès Internet, communauté des startups, les universitaires, les partenaires techniques et financiers) à poursuivre l’élan de générosité solidaire déjà engagé afin de relever les défis qui interpellent notre pays dans ce contexte de pandémie.